La formation Terrestre pendant le Silurien.

Le Silurien, anciennement nommé Gothlandien, est un système géologique qui s'étend de 443,4 à 419,2 Ma.

La datation de début et de fin, bien que définie avec précision par les couches stratigraphiques de référence, est connue à seulement quelques millions d'années près. Il est suivi du Dévonien et précédé de l'Ordovicien. La fin de l'Ordovicien est marquée par une des cinq grandes extinction massives de l'histoire des temps géologiques, où près de 60 % des espèces marines ont disparu.

Article détaillé : Extinction de l'Ordovicien-Silurien.

Le Silurien a été décrit par Roderick Murchison en 1839 (The Silurian System) se basant sur des terrains découverts en Galles du Sud. Il a été nommé en 1835 d'après une tribu celtique : les Silures. Cette classification est entrée en conflit avec celle d'Adam Sedgwick du Cambrien ; ce problème a été résolu par Charles Lapworth en ajoutant l'Ordovicien entre le Cambrien et le Silurien pour les couches géologiques contestées.

Subdivisions[modifier | modifier le wikicode]

Le Silurien est divisé en quatre séries ou époques, bien que certains auteurs le découpaient autrefois en trois (Silurien supérieur, moyen et inférieur). Les datations des subdivisions ont été revues par la Commission internationale de stratigraphie (ICS) en 2012.

Pridoli(423,0 ± 2,3 – 419,2 ± 3,2 Ma)

Ludlow

Ludfordien(425,6 ± 0,9 – 423,0 ± 2,3 Ma)

Gorstien(427,4 ± 0,5 – 425,6 ± 0,9 Ma)

Wenlock

Homérien(430,5 ± 0,7 – 427,4 ± 0,5 Ma)-

Sheinwoodien(433,4 ± 0,8 – 430,5 ± 0,7 Ma)-

Llandovery-

Télychien(438,5 ± 1,1 – 433,4 ± 0,8 Ma)-

Aéronien(440,8 ± 1,2 – 438,5 ± 1,1 Ma) -

Rhuddanien(443,4 ± 1,5 – 440,8 ± 1,2 Ma).

Faune silurienne[modifier | modifier le wikicode]

La vie est abondante. Les couches siluriennes ont produit du gaz et du pétrole dans certaines régions. Des couches d'hématite — un minerai de fer — ont été importantes pour l'économie coloniale en Amérique du Nord. Le niveau des océans est élevé en Amérique du Nord-Est et en Europe. Des formes primitives de plantes multicellulaires envahissent les terres. Quelques rares arthropodes ont, semble-t-il, migré vers la terre. Les poissons se sont diversifiés considérablement et ont développé des écailles mobiles. Une faune diverse de scorpions de mer, certains longs de plusieurs mètres, se trouve en Amérique du Nord. Les Graptolites sont toujours abondants.

Paléogéographie[modifier | modifier le wikicode]

Pendant le Silurien, le Gondwana reste dans les latitudes hautes de l'hémisphère sud mais la calotte glaciaire est moins étendue que pendant l'Ordovicien. Les autres continents se rapprochent pour commencer la formation d'un second supercontinent, Laurussia. Laurussia a été formé à la suite de la fermeture du grand océan Iapetus qui séparait les divers continents de l'hémisphère nord avant leur accrétion.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.